Cheesecake glacé stracciatella façon Jamie Oliver

Je vais vous faire une confession du style je suis allongée sur un divan et je vous dis tout : à la base je ne suis pas fan du cheesecake.. Non mais franchement, allo quoi, tu te dis blogueuse et t’aime pas le cheesecake? Oui je sais c’est mal et incompréhensible parce que ce dessert me donne paradoxalement toujours envie d’en manger!! Alors deux raisons : soit je suis tout simplement folle de ne pas aimer ça, soit je n’ai encore jamais eu la chance de goûter un excellent cheesecake. Hé bien vous savez quoi? Je vous le donne dans le mille c’est la réponse deux..Allez, je vous raconte tout (mais si, j’insiste!). Comme dans mon entourage j’ai de nombreux aficionados du cheesecake, dont mon chéri et ma chère Kittine, je n’allais tout de même pas les priver éternellement de ce dessert. C’est donc, à la base, uniquement pour leur faire plaisir (et limite en me sacrifiant!), que je me suis mise à la recherche d’une recette qui pouvait me réconcilier avec le cheesecake. Là, je tombe sur la version glacée du cheesecake de Jamie Olivier (façon forêt noire) qui avait l’air juste à tomber esthétiquement mais aussi « grassement » parlant!! [.....]

Sauce au chocolat de David Lebovitz (qui ne fige pas)

C’est fou comme des fois on peut avoir des obsessions complètement futiles qui se finissent toujours en espèce de quête du Saint Graal!! Je pense que tous les blogueurs culinaires me comprennent, nous qui somment toujours à la recherche de la recette parfaite dans toutes les catégories existantes (bon, j’ai au moins résolu la quête des cookies et du brownie parfaits!). En l’occurrence, j’étais à la recherche d’une sauce chocolat qui ne fige pas sur les glaces!! Ah je vous avais prévenu que c’était une quête totalement futile! Mais bon, même si j’aime beaucoup le chocolat qui fige et qui donne un petit côté craquant (gourmand et généreux dixit qui vous savez), pour certaines recettes il est nécessaire d’avoir une sauce chocolat qui reste liquide comme pour les profiteroles ou tout simplement les glaces!! Après moult recherches, je suis donc tombée sur la recette de sauce chocolat de David Lebovitz qu’il décrit comme la « meilleure sauce au chocolat« .. Avec un tel programme, et la renommée du Monsieur, je me suis dit « ça fleure bon »! Bon sans surprise, ce fut le cas, cette sauce au chocolat a rempli toutes ses fonctions : elle est tout d’abord bonne (hein c’est bien la [.....]

Cobbler aux abricots et aux framboises

Dès que les beaux jours arrivent, et surtout les bons fruits (oui parce que les pommes et les poires ça va bien 5 minutes), je réalise irrémédiablement deux desserts : des clafoutis et des cobblers! A vrai dire, les clafoutis c’est surtout pour moi parce que j’en suis fan, et les cobblers sont définitivement pour l’homme qui en raffole depuis leur découverte il y a de cela quelques années! Le cobbler pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un crumble amélioré (je sens que je ne vais pas me faire des amis sur ce coup là ahahah)… Non c’est juste que le crumble, c’est pas mauvais naturellement, mais je ne trouve pas ça transcendant, alors que le cobbler, yumyum!! Bref, le cobbler s’apparente un peu à un crumble (c’est son petit cousin) parce qu’il reprend les mêmes aspects : des fruits cuits au four supplantés d’une pâte à biscuits. Sauf que, là où la pâte à crumble est sableuse et friable, celle du cobbler ressemble vraiment à une pâte à biscuit fondant et onctueux voire même un scone (soyons fous!). En gros c’est (encore) une tuerie qui nous vient tout droit des Etats-Unis! Le cobbler se réalise avec tous les [.....]

Rougets farcis, petits légumes glaçés à l’huile d’olive, risotto et émulsion de jus corsé (Chef CiCOGNOLA – Les étoiles de Mougins)

Bon, je pense qu’à force vous aurez compris que les Etoiles de Mougins sont un rendez-vous incontournable pour nous chaque année! C’est un festival quand même assez incroyable sur le papier parce qu’il nous permet de rencontrer des chefs locaux, mais également des chefs de grande renommée qui sont généralement les parrains de chaque édition (Eric Fréchon, Frédéric Anton, Anne-Sophie Pic pour ne citer qu’eux). Cette année c’est le grand Thierry Marx qui était à l’honneur.. Je ne sais pas pour vous, mais personnellement c’est de loin et sans conteste mon Chef préféré tant je trouve qu’il est humainement incroyable. Plus que son talent qui est indéniable, c’est surtout sa gentillesse et encore plus son intelligence qui me bluffent! Autant vous dire que quand il est parti de Top Chef ça a été un drame pour moi!! Bref, malheureusement je n’ai pas eu la chance de voir Titi aux Etoiles de Mougins, nos timing n’étaient pas concordants! En fait cette année, les Etoiles étaient un peu différente car j’ai été délaissée par mon fidèle comparse Bertrand, avec lequel je vis chaque festival depuis 7 ou 8 ans!  Les Etoiles étaient aussi différente parce qu’il manquait notre idole à tous les [.....]