Jacques Maximin est un meilleur ouvrier de France. Son restaurant, le bistrot de la marine, possède une étoile. En se présentant devant l’imposant espadon à l’entrée du restaurant nous attendions beaucoup du déjeuner.

Le restaurant se trouve dans un renfoncement du bord de mer de Cagne-sur-Mer. Le cadre est relativement simple. Bien que la route ne soit qu’à quelques mètres, la terrasse est étonnamment calme et très agréable mais manque un peu de charme. Les chaises sont en plastique et les tables sont celles que l’on peut trouver sur les terrasses de bars ou de glaciers. La salle est plus classique : tables en marbre et chaises de bistro. Sur le mur, on y voit des références à la mer et des portraits du chef accompagné des figures de la gastronomie comme par exemple un certain Paul Bocuse !

Hormis 5 entrées et les desserts, la carte est composée uniquement de poissons. Ce n’est pas une maison de pêcheurs pour rien ! Une pêche en baie des anges est privilégiée dont le rarissime et méconnu homard bleu de méditerranée. Les légumes sont de saison et cultivés dans l’arrière pays. Tout cela donne une couleur franchement locale à la cuisine de ce bistrot. La formule du midi est affichée à 25€ pour 2 plats. Le choix se porte sur 2 entrées, 2 plats et 2 desserts.

A la vue du menu du jour, mon choix s’est vite porté sur des filets d’anchois frais de méditerranée marinés. Il est plutôt rare d’avoir ce type de plat à la carte d’un restaurant. Les anchois avaient juste l’assaisonnement qu’il fallait (ail et huile d’olive) et les filets étaient charnus à souhait. Cette entrée, aussi simple qu’elle eut été fut un vrai enchantement. A mon sens, toute la gastronomie était présente : un super produit traité avec le plus grand respect. Le plat : un thon snacké et macaronade était bien réalisé mais ne m’a pas vraiment touché. La carte proposait plusieurs douceurs à base de fraises de Carros très tentantes, mais mon gros penchant pour la crème pâtissière a fait pencher mon choix vers le Millefeuille de tradition caramélisé. Ce fut à la hauteur de l’entrée. Les strates de pâte feuilletée étaient recouvertes de fines pellicules de caramel (probablement une couche de sucre saupoudrée avant la cuisson). La texture et la saveur de la pâtissière étaient parfaites. Une crème anglaise et une boule de glace vanille (présentée à part) venaient compléter ce plat. Petit bémol, la crème anglaise n’apportait pas grand chose mais pour autant était à la hauteur du reste. Il n’y avait rien de mieux que ce sublime dessert pour clore ce repas.

Rien à dire concernant le service, il a été simple et efficace.

Pas déçus du voyage, on y retournera c’est sûr mais plutôt pour y dîner. Nous vous tiendrons au courant…

20120530-104902.jpg20120530-104714.jpg

   Restaurants, Sorties
   , , , , .

Bookmark the permalink.

0 Responses to Un midi au Bistrot de la Marine – Jacques Maximin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit − 5 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>