Le nuóc châm est une sauce vietnamienne que l’on retrouve partout en Asie du Sud Est sur les tables de tous les restaurants asiatiques. L’ingrédient de base est le nuóc mâm ou fish sauce qui n’est ni plus ni moins qu’une sauce faite à base de poissons fermentés dans une saumure (donc très sale). La fish sauce peut d’ailleurs remplacer le sel dans de nombreux plats. Même si certains d’entre vous vont trouver ça peu ragoutant, je vous conseille d’essayer au moins une fois. Vous changerez d’avis et vous ne pourrez plus vous en passer. La recette varie en fonction des goûts et des régions. Plus vous allez vers le sud, plus celle-ci sera sucrée, plus épicée. Peu importe la recette, son rôle est toujours le même, elle permet d’agrémenter et d’unifier la saveur de vos plats. Personnellement, j’adore cette sauce et je l’utilise souvent dès que je souhaite donner à mes plats, salades ou autres une saveur asiatique.

Les Ingrédients pour 350 ml de sauce :

5 cuillères à soupe (80ml) de jus de citron vert (2-3 citrons)
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz japonais (facultatif)
3 cuillères à soupe de sucre
160 ml d’eau tiède
5-6 cuillères à soupe de « fish sauce » ou nuoc mam
2 ou 3 petits piments (thaï ou serrano) coupés en fine julienne
2 gousses d’ail hachées (facultatif)

La Préparation:

Mélangez dans un bol le jus de citron vert, le vinaigre de riz, le sucre et l’eau jusqu’à ce que le sucre soit complètement dissous. Goûtez et ajustez pour avoir un bon équilibre aigre-doux des saveurs.

Ajoutez la « fish sauce » une cuillère à la fois toujours afin de maitriser l’assaisonnement. Gardez en tête que cette sauce sera utilisée avec des ingrédients non assaisonnés comme de la salade et qui donc ont besoin d’un petit « kick ». La couleur doit être légèrement ambrée, un peu comme du miel.

Une fois que vous êtes satisfait, ajoutez ou pas les piments et l’ail.

Vous pouvez la déguster de suite mais plus la sauce aura reposé plus elle aura de goût car tous les parfums se seront mélangés.

Si vous voyez dans votre restaurant des carottes râpées ou des cacahuètes, elles ne sont que purement esthétiques et peuvent se rajouter au moment de servir.

Conservez cette sauce au frigidaire dans une bouteille ou dans un bocal en verre. Elle se conserve très bien de part sa teneur en sel. N’hésitez donc pas à en faire une grosse quantité.

Si vous devez acheter du nuóc châm tout prêt utilisez de préférence du Nuoc Mâm vietnamien, de la marque « Phu Quoc », nom de l’île du Vietnam où l’on fait le meilleur.

C’est prêt !

   Back to basics, Recettes, Sauces, Saveurs d'ailleurs
   , , , , , .

Bookmark the permalink.

0 Responses to Sauce Nuóc Châm (recette d’Andrea Nguyen)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


six × 8 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>