Aujourd’hui je vous propose une recette un peu plus compliquée à faire dans la mesure où ce dessert nécessite la réalisation de cinq préparations différentes : une dacquoise à la noix de coco, un croustillant praliné, une mousse légère au chocolat au lait, une gelée aux fruits de la passion et enfin une coque en chocolat noir. Pfioouuu rien que de tout écrire ça me fatigue!

Compte tenu de l’importance du travail à faire, c’est un dessert à réserver pour une occasion spéciale, pour faire plaisir! Je l’ai pour ma part réalisé pour l’anniversaire d’une personne très chère à mon cœur, ma chère Virginie, aka my lovely Kittine! Elle méritait donc le plus beau des gâteaux et bien évidemment avec plein de chocolat!!!

Je ne vous cache pas que ce fut une recette des plus périlleuses : d’une parce que je ne l’avais jamais faite auparavant et de deux, parce que je ne savais pas du tout ce que le résultat final allait donner en bouche!

Finalement, ce fut vraiment très très bon, toutes les saveurs et les textures se mariaient parfaitement! Ça valait bien toutes ces heures passées derrière les fourneaux!

C’est parti pour la recette pour les plus courageuses et courageux d’entre vous!

Les ingrédients :

Pour la gelée aux fruits de la passion :
Une quinzaine de fruits de la passion (pour obtenir environ 250g de jus/pulpe)
1 1/2 feuilles de gélatine (2 pour les inquiets)

Pour la dacquoise noix de coco :
170 g de sucre glace
110 g de poudre d’amande
85 g de noix de coco râpée
65 g de sucre semoule
190 g de blancs d’oeufs

Pour le croustillant praliné :
170g de pralinoise
30g de beurre doux
75g de chocolat au lait pâtissier (j’ai utilisé du Jivara de Valhrona)
150g de crêpes dentelles gavottes

Pour la mousse au chocolat légère (sans jaune d’oeuf) :
250 g de chocolat au lait (j’ai utilisé du Jivara de Valhrona
60 g de crème liquide entière
40 g de sucre
180 g de blancs d’œufs, soit 5 blancs

Pour la coque en chocolat noir :
200g de chocolat noir pâtissier (j’ai utilisé du Guanaja de Valhrona)

La recette :

1. Préparation de la gelée de fruits de la passion

Mettez les feuilles de gélatine dans de l’eau froide et laissez les s’hydrater pendant environ 15 minutes.

Évidez les fruits de la passion.

Passez le tout dans un chinois en veillant à ne conserver que la pulpe du fruit et le jus (cela prend un peu de temps).

Prélevez un peu de jus obtenu et faites le chauffer au micro-ondes sans le faire bouillir.

Une fois chaud, ajoutez-y les feuilles de gélatine bien essorées, et mélangez jusqu’à ce que les feuilles soient entièrement dissoutes.

Incorporez au jus principal.

Versez la préparation dans un plat rectangulaire que vous aurez préalablement filmé, sur environ 2/3 mm d’épaisseur.

Entreposez au réfrigérateur afin de « gélifier ».

2. Préparation de la dacquoise noix de coco (recette de Pierre Hermé) :

Disposez la poudre de noix de coco et la poudre d’amandes sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et faites torréfier à 150°C pendant 10 minutes.

Tamisez ensemble les poudres et le sucre glace.

Montez les blancs en neige en ajoutant le sucre semoule en trois fois. Une fois les blancs montés et fermes, ajoutez le mélange tamisé et mélangez le tout à l’aide d’une spatule en soulevant la préparation.

Déposez le cercle à pâtisserie sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (vous pouvez également étaler l’appareil à dacquoise sur la plaque et découpez le biscuit une fois cuit avec votre cercle à pâtisserie et/ou emporte pièces).

Étalez régulièrement l’appareil à dacquoise à l’aide d’une spatule. Parsemez le biscuit avec des copeaux de noix de coco si vous en avez. Enfournez dans un four à 170°C (chaleur tournante) pendant 30 minutes. Il est impératif de laisser la porte du four entrouverte pendant la cuisson pour éviter que la dacquoise ne gonfle et ne retombe aussitôt à la sortie du four.

Réservez.

3. Préparation du croustillant praliné (recette de Pierre Hermé) :

Faites fondre au bain marie le chocolat et le beurre (40/45°C). Réservez.

Hachez la pralinoise dans un bol/cul de poule et versez dessus le chocolat/beurre fondu. Ajoutez enfin les miettes de gavottes.

Versez ce praliné feuilleté uniformément sur votre biscuit dacquoise (qui est toujours dans votre cercle ou cadre à pâtisserie) . Réservez au réfrigérateur afin que le praliné durcisse.

4. Préparation de la mousse au chocolat légère (recette de Pierre Hermé) :

Hachez le chocolat dans un bol et faites le fondre doucement au bain marie. Mélangez à l’aide d’une spatule afin que le mélange soit bien lisse.

Parallèlement, faites bouillir la crème liquide et incorporez la en trois fois au chocolat en mélangeant avec une spatule. Vous devez obtenir un mélange bien lisse et brillant.

Laissez tiédir (idéalement jusqu’à 40 °C).

Pendant que le chocolat est en train de refroidir, battez les blancs en neige en ajoutant le  sucre au fur et à mesure.

Incorporez un quart des blancs dans la ganache et mélangez à l’aide d’un fouet.

Incorporez le reste des blancs en neige délicatement à l’aide d’une spatule en soulevant la préparation.

Versez la mousse au chocolat sur la dacquoise recouverte de praliné croustillant et disposez au frais.

5. Préparation de la coque en chocolat noir Guanaja (c’est la partie la plus périlleuse de la recette):

Pour cette partie de la recette, il vous faudra maîtriser la technique du « tempérage du chocolat ».

Je me suis pour ma part référer à une des deux techniques décrites dans le Larousse du Chocolat.

- Le tempérage du chocolat

Hachez le chocolat noir et mettez le dans une jatte/bol. Faites le fondre au bain marie en veillant à ce que la jatte/bol ne touche pas le fond de la casserole. Remuez doucement avec une cuillère en bois.

Une fois le chocolat fondu, mesurer la température à laide d’une sonde électronique. Il doit être à 55°C.

Une fois la bonne température atteinte, retirez le immédiatement du feu et placez la jatte/bol dans un autre bol remplie d’eau et de quelques glaçons (environ 4/5). Remuez de temps en temps avec une cuillère car le chocolat va se figer sur les parois. Il faut que le chocolat atteigne 27°C.

Dès que le chocolat a atteint la bonne température, remettez la jatte/bol dans une casserole au bain marie. Remuez doucement le chocolat avec une cuillère en bois jusqu’à ce que le mélange atteigne 30 à 33°C.

A cette température, le chocolat est totalement fondu, lisse et bien brillant. Il est prêt à être utilisé.

- La réalisation des bandes en chocolat noir

Tapissez votre plan de travail d’une feuille de papier sulfurisé.

Posez dessus des bandes de plastique transparent (type rhodoid) en les choisissant d’une taille adaptée aux dimensions des moules à décorer. A défaut, vous pouvez utiliser du papier sulfurisé mais l’opération sera plus délicate.

Espacez les bandes de 1 cm et maintenez les avec du scotch.

Versez un peu de chocolat tempéré sur les bandes et étalez-le à l’aide d’une spatule métallique en une couche plus ou moins épaisse selon le résultat souhaité.

Laissez le chocolat prendre légèrement à température ambiante (quelques minutes). Avant que le chocolat ne durcisse, soulevez une bande de plastique recouverte de chocolat et « collez » la sur la surface du gâteau à recouvrir.

En l’occurrence ici, collez la bande sur le rond de dacquoise/croustillant praliné/mousse au chocolat (vous aurez donc « décercler » délicatement votre préparation au préalable).

Attention cette opération doit être effectuée après que la mousse au chocolat se soit suffisamment solidifiée (après minimum 2/3 heures de repos au frigo).

Une fois la bande de chocolat bien placée sur votre entremet, entreposez le tout au réfrigérateur pendant environ 30 minutes et enlevez délicatement la feuille de rhodoid ou de papier sulfurisé.

6. Le dressage

Une fois toutes les opérations réalisées, il ne vous restera plus qu’à découper la gelée de fruits de la passion à l’aide de votre emporte pièce et de la poser délicatement sur le sommet de votre entremet.

Dégustez aussitôt ou réservez au réfrigérateur et sortez l’entremets environ 30 minutes avant la dégustation.

Excellente dégustation!

   Desserts Chocolatés, Desserts Fruités, Gâteaux de fête, Recettes
   , , , , , , , , , , , , .

Bookmark the permalink.

4 Responses to Entremets Coco-Choco-Passion, coque de Guanaja

  1. Il a l’air divin cet entremet !

  2. Sissi says:

    Salut, on pourrait aussi l’appeler « mort par excès de gourmandise » : j’en ai l’eau à la bouche mais c’est sûr c’est mieux d’être une invitée toute prête à mourir pour ce délice…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


sept + 6 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>