Pas de recette aujourd’hui mais le premier livre sur un chef discret au talent immense, j’ai nommé Eric Briffard, Chef des cuisines du George V à Paris. Ce livre nous présente la cuisine raffinée et épurée de ce disciple de M. Robuchon (qui a d’ailleurs préfacé le livre). Vous trouverez au fil des pages de ce livre divisé au gré des quatre saisons des recettes comme le vol-au-vent d’huîtres à la crème d’asperges verte à l’olive noire ou encore la tarte fine de cèpes à la fondue d’aubergine épicée. Il s’agit d’un recueil « grand format » de recettes d’un grand « Chef » donc pas un livre de cuisine de tous les jours. C’est un livre que vos convives feuillèteront avec plaisir rien que pour la beauté des photos et la qualité du texte. Pour conclure je dirais qu’il s’agit d’un très bel ouvrage mais étant donné son prix (79 €) et la technicité des recettes il est à réserver plutôt à des passionnés.

   Culture, Livres
   , , , , , , , .

Bookmark the permalink.

2 Responses to Eric Briffard le Cinq, de Chihiro Masui et Richard Haughton (Glénat – 2012)

  1. THOMAS BRIFFARD says:

    Mon père et l’édition Glénat vont réimprimer ce livre dans une version moins luxueuse et plus abordable pour l’automne 2013.

    Ce livre a remporté le Prix Pierre Taittinger au Antonin Carême, le Prix Bohrer pour le meilleur livres de recettes à Strasbourg et le meilleur livre gastronomique de l’année 2013 en lice pour le Awards World Book à Paris en février 2013.

    Je suis passionné par la bonne cuisine et les beaux produits.

    • MisterGCooker says:

      Bonjour Thomas et merci d’avoir pris le temps de nous lire et de nous écrire ce commentaire avec toutes ces informations complémentaires. L’ouvrage de ton père est superbe mais c’est vrai qu’une version plus légère va permettre une utilisation plus pratique en cuisine lorsqu’on souhaite réaliser les recettes. Tout comme toi nous sommes trois amis passionnés par la bonne cuisine et les beaux produits que nous essayons de mettre en valeur au quotidien. J’espère avoir été à la hauteur de la cuisine de ton père avec ma tarte fine aux cèpes(soit indulgent!). Nous respectons en tout cas le travail de ton père, sa cuisine et son humilité. N’hésites pas à nous faire part de tes commentaires ou de l’actualité de ton père. Cordialement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


trois × = neuf

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>